20/05/2010

K70... toute une histoire.

En 1873, Heinrich Stoll et Christian Schmidt avaient un atelier de réparation de machines à coudre. Quelques années plus tard ils déménagèrent à Neckarsulm (sud de l'allemagne vers Stuttgard) où ils fondèrent NSU (initiales des rivières voisines : Neckar et SUlm.)

Ils se lancèrent dans la production de vélos, puis de motos et enfin de voitures en 1905. Suite au marasme économique Allemand après la première guerre mondiale, ils revendent la branche auto à Fiat (qui devient NSU-Fiat.) Pire encore, à quelques jours de l’armistice de 1945, l’usine de Neckarsulm est bombardée...

decoration
Mais NSU saura rebondir, gràce à ses motos. Et, dés 1957, NSU revient aux voitures avec la Prinz et des prototypes à moteurs rotatifs développés grâce à Felix Wankel.

Au milieu des années 60, NSU tente de quitter la monoculture Prinz (Prinz, TT/TTS, Sport Prinz…) en développant d'autres projets...

decoration

Lorsque, fin 60, Volkswagen prit le controle de NSU, il fit vraiment une belle opération. Le petit constructeur était financièrement à bout de souffle, mais son bureau d'étude regoreait de projets. Comme à son habitude, Wolfsburg ne fit pas de détails: toutes les NSU dans les cartons devinrent des VW. Pourtant, on ne peut pas rebadger tout et n’importe quoi, impunément. Si l'Audi 50/VW Polo fut un hit, la K70 elle fut victime (entre autre) d’une crise d’identité.

decoration

La K70 fut pensée comme une petite sœur dela Ro80 de 1967. Puisque “Ro80″ signifie “rotatif, 80ch”, la berline fut baptisée K70 (K comme Kolben, piston et 70, comme sa puissance à 10ch près.) Son 1600 75ch est une extrapolation du moteur des Prinz/TT/TTS. Comme la Ro80 (et contrairement aux Prinz/TT/TTS), c’est une traction.

Ses débuts étaient prévus pour le salon de Genève de 1969 sous la banière NSU. Mais NSU et VW étaient déjà en pourparlers, alors, on l’a laissée sous le coude.

En théorie, NSU aurait du se fondre dans Audi qui venait de rejoindre VW à l'époque. Mais la K70 était trop proche de l'Audi 100. Alors elle sorti en 1970, en l’état, sous le nom de “Volkswagen K70″, désiglée, pas renomée.

decoration

Volkswagen était un irréductible du “tout à l’arrière”. Du coup, les vendeurs étaient gênés de dire que, finalement, la traction, c’est pa si mal. Il faut aussi compter avec la cohabitation avec les 411/412, ultime évolution du Type3 et 4. Sur le papier, la K70 coiffat la gamme. Mais les deux voitures étaient proche en terme de performances et de gabarit. Sans oublier l’Audi 100, avec qui elle voisinait en concession.

Volkswagen_K70_69-74_1

En 1973, elle s’offrit des phares ronds plus “VW” et un 1800 100ch. Néanmoins, avec la crise du pétrole, on lui reprochera désormais sa consommation. Alors en 1975, elle disparut pour laisser discrètement place à la Passat (dérivée de l’Audi 80.) Au moins, elle aura défriché le terrain pour les Polo et autres Golf…

De quoi en savoir un peu plus pour les blasés de la Volkswagen :)

Source Blogauto

08:15 Écrit par Mike dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oldies |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.